Livraison gratuite à partir de 40 $

MÉMOIRE (TROUBLES DE LA MÉMOIRE)

Nos conseils de base sur votre alimentation et autres petits gestes qui peuvent vous aider à faciliter votre guérison

Sujets reliés

09/10/2017

La maladie d’Alzheimer est une perte de mémoire survenant le plus souvent chez les personnes âgées. La maladie est progressive et se manifeste au début par de petites distractions, de petits oublis ou une désorientation (on ne se souvient plus comment rentrer chez soi). Dans ces premiers stades, la personne est consciente de sa perte de mémoire, ce qui peut lui causer une détresse psychologique. Par la suite, la mémoire à court terme disparaît. Les personnes ne se souviennent donc plus de ce qu’elles ont fait durant la journée mais peuvent raconter des souvenirs d’enfance avec précision. Dans les derniers stades, la personne perd sa mémoire à court et long terme, ce qui les rend confus et nécessite une supervision constante.

Symptômes: DISTRACTIONS – OUBLIS – DÉSORIENTATION

CONSEILS SANTÉ

ALIMENTATION

De bonnes habitudes de vie ainsi qu’une alimentation équilibrée peuvent avoir un impact important sur la mémoire. En vieillissant, certaines de nos fonctions surtout cognitives peuvent être affectées grandement. Il sera d’autant plus important dans le cas d’une perte de mémoire prématuré, de modifier la diète de sorte qu’elle fournisse les nutriments spécifiques au soutien des fonctions cognitives.

Pour ce faire, il faut d’abord diminuer le plus possible les gras saturés provenant des viandes animales (plus spécialement les viandes rouges). On remplacera celles-ci par des viandes maigres comme la volaille ou le poisson ou encore par des légumineuses. De toute évidence, les gras trans que l’on retrouve dans les fritures, les huiles raffinées, les shortenings, etc. doivent être remplacé par des huiles de première pression à froid comme l’huile d’olive, de lin, de canola ou de chanvre. Une autre façon d’intégrer les bons gras à la diète est via l’ajout de poisson riche en oméga-3. Ceux-ci, pour leur part, favorisent un meilleur échange entre les neurones du cerveau. On les retrouve principalement dans les poissons tels le maquereau, le saumon, le thon, les sardines et les anchois.

Les vitamines du groupe B jouent aussi un rôle très important dans les fonctions cognitives. Les céréales entières, la levure alimentaire, la levure de bière, les abats, les viandes, les œufs et les poissons sont des sources plus qu’intéressantes de vitamines B. Il ne faut pas négliger non plus l’impact qu’ont les antioxydants et la lécithine sur la mémorisation et la concentration. Ce sont deux types de nutriments essentiels afin de maintenir le cerveau en santé. Les antioxydants se retrouvent dans les fruits et les légumes colorés. Plus la couleur du fruit ou du légume est foncée, plus les antioxydants y sont présents en grande quantité.

 

EXERCISE PHYSIQUE

La stimulation sanguine que procure l’activité physique n’est pas à négliger dans les cas de trouble de la mémoire. En effet, la pratique de sports ou d’exercices physiques peut améliorer considérablement les fonctions cognitives ainsi que prévenir leur vieillissement prématuré.

 

CONSEILS DE BASE

L’hypertension, le diabète et le tabagisme augmentent énormément le risque de souffrir de la maladie d’Alzheimer. Veillez donc à contrôler ses maladies ou éviter de les développer en maintenant un poids santé et en ayant une saine alimentation. Gardez aussi votre cerveau en forme. Des activités mentales comme des jeux de mots croisés, de sudoku, de mathématiques sont des exemples d’entraînements pour le cerveau.

Sujets reliés