Livraison gratuite à partir de 40 $

intolerance lactose

11/10/2017

L’intolérance au lactose survient chez les personnes dont l’intestin manque de l’enzyme capable de métaboliser le lactose, un sucre naturel du lait. Selon la quantité d’enzymes présentes, les symptômes seront plus ou moins sévères. Toute personne aura donc un seuil de tolérance au lactose, en dessous duquel elle peut consommer du lactose sans ressentir les ballonnements, les gaz et les distensions abdominales causées par le surplus de lactose non digéré.

Symptômes : Ballonnements – Gaz – Crampes abdominales

CONSEIL SANTÉ:

ALIMENTATION

Puisque l’aliment principal dès la naissance est le lait, il est normal durant les premières années de la vie que notre production d’enzyme capable de le digérer (la lactase) soit élevée (sans quoi la digestion de ce précieux liquide serait laborieuse). Par contre, lorsque l’alimentation devient plus variée, sa production commence en général à diminuer. Ce sont les Européens blancs du Nord qui ont la production de lactase la plus longue et ils ont aussi le moins d’intolérance au lactose. Chez les Amérindiens ou les Asiatiques, la production de lactase est pratiquement nulle. Comme quoi, dépendamment de notre origine, la capacité à digérer les produits laitiers peut varier énormément. Évidemment, les produits laitiers (particulièrement le lait) représentent la source principale de lactose. Les laits de plusieurs mammifères contiennent du lactose, que ce soit le lait de chèvre, de brebis ou de vache. Par contre, le lait de chèvre et de brebis seraient un peu plus facile à digérer pour l’humain que celui de la vache puisqu’ils seraient un peu plus similaires au lait maternel au point de vue nutritif. Ceux-ci contiendraient aussi un peu moins de lactose.

La meilleure façon de bien gérer les intolérances au lactose est encore d’éviter les produits laitiers, du moins, pour un certain temps ou jusqu’à la disparition complète des symptômes. L’ajout graduel et en petite quantité de produits laitiers peut se faire par la suite, tout en vérifiant les réactions de l’organisme face au lactose. On peut alors augmenter graduellement la prise de produits laitiers tant et aussi longtemps qu’il n’y a pas de réactions. De cette façon, il sera plus facile de déterminer la quantité de lactose que l’organisme est capable de tolérer. Il faut simplement respecter les quantités de produits laitiers à consommer sans que cela donne de réactions indésirables. Chaque personne peut alors ajuster sa diète en conséquence afin d’éviter les effets désagréables liés à l’intolérance au lactose. On peut aussi choisir de consommer des produits laitiers de chèvre ou de brebis car ils sont maintenant beaucoup plus accessibles dans les magasins d’alimentation naturelle.

Faites aussi attention aux aliments préparés, car plusieurs d’entre eux contiennent du lactose. En effet, on retrouve souvent des produits laitiers dans la composition de ceux-ci. Il est à noter qu’on peut également retrouver du lactose comme agent de remplissage dans certains produits naturels. Lire attentivement les étiquettes reste la meilleure façon de s’assurer qu’il n’y a pas de lactose dans le produit avant de le consommer. Il faut distinguer l’intolérance au lactose de l’allergie aux produits laitiers. En effet, l’intolérance au lactose implique uniquement le manque de production de l’enzyme « lactase » afin de bien digérer le lactose présent dans les produits laitiers, tandis que l’allergie aux produits laitiers implique une réaction immunitaire et souvent une réaction aux protéines du lait comme la caséine.

CONSEILS DE BASE

Contrairement à la croyance populaire, les produits de yogourt en capsules ne contiennent pas de quantité notable de lactose. De plus, les bactéries probiotiques aident à digérer le lactose car elles possèdent l’enzyme capable de le détruire. Il en va de même pour le yogourt alimentaire et le fromage, qui contiennent très peu de lactose. Vous n’avez donc pas à vous priver complètement des produits laitiers! Mangez-en peu à la fois pour déterminer votre seuil de tolérance.